monument-chine

11 monuments chinois incontournables

de lecture

Quels sont les monuments à voir absolument en Chine ? Quelle est leur histoire ? Où se trouvent-ils ?

Entre la Grande Muraille de Chine et le temple du ciel de Pékin, le Bund de Shanghai, la grande pagode de Xian et de nombreux autres, les monuments chinois sont nombreux et tous remplis d’histoire et de culture.

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés de culture chinoise, nous allons donc vous délivrer notre top personnel des monuments chinois incontournables !

Sans plus tarder, découvrons ces 11 monuments hors-du-commun :

Grande Muraille de Chine, Pékin

Adresse : Grande Muraille de Chine, Pékin

Nom chinois : 长城

grande muraille

Considéré comme une des merveilles du nouveau monde, la Grande Muraille de Chine n'est pas seulement une attraction chinoise mais aussi l'un des monuments les plus visités au monde. Ce monument populaire chinois n'a pas vraiment besoin d'être présenté. Bien que la longueur totale de la grande muraille ne soit pas facile à discerner, le début de sa construction remonte au 5eme siècle avant Jésus-Christ.

La majeure partie de la muraille actuelle, largement considérée comme la "grande muraille", a été construite sous le règne de la dynastie Qing pour défendre la région contre les insurgés mongols. Le mur dans son intégralité fait 21196 km de long. La muraille Qing en elle-même s'étend sur 8850 km, dont 6259 km de muraille proprement dite, le reste étant constitué de tranchées et de défenses naturelles.

grande muraille de chine

Cette longueur de mur comprend plus de 25000 tours de guet. Bien qu'une partie importante de la muraille soit aujourd'hui en ruines, environ 30 %, certaines parties de la muraille autour de Pékin sont maintenues en excellent état grâce à de nombreuses actions entreprises depuis quelques décennies, principalement parce qu'elles constituent une énorme attraction touristique.

Les zones proches de Pékin qui accueillent le plus de touristes sont Jinshanling, un célèbre chemin de randonnée, et Mutianyu, la section la mieux conservée du mur. Il existe plusieurs circuits de visite de la grande muraille, et de nombreuses sections que vous pouvez visiter en fonction de vos préférences.

Pagode de l’oie sauvage, Xi’an

Adresse : Pagode géante de l'oie sauvage, Xian

Nom chinois : 大雁塔

grande pagode de l'oie sauvage

Située à Xi'an, dans la province du Shaanxi, en Chine, la pagode de l'oie sauvage, ou grande pagode de l'oie sauvage, est une pagode de cinq étages construite au 7eme siècle. La pagode est située dans le complexe du temple Da Ci'en. Elle est construite à l'origine en 652, sous le règne de la dynastie Tang, elle a été reconstruite à nouveau en 704, puis rénovée sous la dynastie Ming et au XXe siècle.

Dans le monument, on trouve des sutras et des figurines bouddhistes. Construite par l'empereur Gaozong de la dynastie Tang (617-907),  la pagode de l'oie sauvage a été construite pour recueillir les œuvres et les reliques bouddhistes rapportées d'Inde par le savant, moine, voyageur et traducteur Xuanzang. Xuanzang a parcouru la Chine pour collecter des œuvres sacrées bouddhistes.

xian pagode

Il est devenu célèbre pour son voyage de 17 ans en Inde et sur les sites religieux de ce qui est aujourd'hui le Népal, le Pakistan et le Bangladesh. Il a parcouru ces pays, collectant des écritures et des objets bouddhistes parce qu'il était préoccupé par le fait que la nature du bouddhisme qui avait atteint la Chine n'était ni complète ni correctement interprétée. Son voyage est à l'origine du célèbre récit chinois "Voyage vers l'Ouest", c’est pourquoi beaucoup de chinois aiment penser que le point de départ de son voyage est à Xi’an.

Ce monument est très intéressant à visiter lorsque l’on se trouve à Xi’an, d’autant plus qu’il est entouré d’un grand parc où il est particulièrement agréable de se balader pendant des heures. De nombreuses petites boutiques et autres services sont présents comme d’agréable café avec un vue imprenable sur la pagode.

A Xi’an se trouve également la très célèbre armée de terre cuite, qui est en réalité le mausolée de l’empereur Qin.

ombrelle-chinoise

Palais d’été, Pékin

Adresse : 19 Xinjiangongmen Rd, Haidian District

Nom chinois : 颐和园

palais d'été à pékin

Le Palais d'été a été commandé par l'empereur Qianlong de la dynastie Qing en 1750. Le premier palais d'été s'appelait Qingyi Yuan ou "le jardin des ondulations claires".

Cependant, ce premier palais d'été a été détruit par les forces alliées franco-britanniques en 1860 et a été reconstruit en 1896. Il a été détruit à nouveau en 1900 et reconstruit en 1912 pour marquer les derniers actes de la dynastie Qing. En 1924, il a été officiellement ouvert au public en tant qu'attraction touristique.

Le Palais d'été est largement connu comme le plus grand jardin impérial existant en Chine. En 1998, l'UNESCO a ajouté ce complexe à la liste du patrimoine mondial. D'une superficie de plus de 300 hectares, c'est l'un des plus grands et des plus captivants jardins paysagers, non seulement en Chine mais aussi dans le monde entier.

palais d'été de pékin

Le complexe combine des architectures artificielles de pavillons, de palais, de temples et de ponts, avec de magnifiques paysages naturels de collines et d'eau libre. Le Palais d'été est situé au nord-ouest de Pékin et est considéré comme le jardin impérial le mieux préservé au monde. Il n'est qu'à une courte distance en voiture du centre de Pékin, donc assez facile d’accès.

Les touristes peuvent s'adonner à diverses activités dans le complexe du Palais d'été, qu'il s'agisse de marcher sur le célèbre Long Corridor, de faire du bateau sur le lac Kunming ou d'assister à des spectacles traditionnels dans l'ancien théâtre. Le Palais d'été a été conçu dans le but d'atteindre l'harmonie avec la nature. Il harmonise les plantes et les chemins d'architecture, l'eau et la terre, et souligne la philosophie des paysages de jardins chinois en général.

Temple suspendu, Datong

Adresse : Xian de Hunyuan, Datong

Nom chinois : 悬空寺

temple suspendu dans la roche

Le temple suspendu Xuankongsi, situé à environ 60 kilomètres au sud-est de Datong, en Chine, dans la province du Shanxi, est l'une des merveilles oubliées du monde. Défiant apparemment la gravité, accrochée à un rocher de la montagne Hengshan, il comprend 40 pièces reliées par un vertigineux dédale de passages. Cet ancien monument de Chine aurait été construit par un moine nommé Liao Ran à la fin de la dynastie des Wei du Nord (386-534) et restauré en 1900.

Il a été construit en perçant des trous à flanc de falaise dans lesquels sont fixés les poteaux qui soutiennent les temples. Il est intéressant de noter que le temple est dédié aux trois religions : confucianiste, taoïsme et bouddhisme, et non à une seule religion. Ces trois religions sont pratiquées dans le temple et représentées par 78 statues et sculptures dans tout le temple. Cette combinaison de facteurs fait du Temple suspendu l'un des sites religieux et historiques les plus intéressants de l’empire du milieu.

temple suspendu

Malheureusement, ce magnifique temple n’acceptera plus les visiteurs dans un avenir proche, car le grand nombre de touristes abimerait la structure déjà instable. Le magazine Time l'a par ailleurs classé dans la liste des dix bâtiments les plus instables du monde.

Le Palais Sangong est la plus grande salle du temple et le Hall Sanguan conserve la plus haute sculpture du temple. Le Pavillon Nord comprend le Hall Wufo, le Hall Guanyin et le Hall Sanjiao. Les statues des fondateurs de trois religions - Shakyamuni pour le bouddhisme, Laozi pour le taoïsme et Confucius pour le confucianisme - sont vénérées dans la salle Sanjiao.

Cité interdite, Pékin

Adresse : 4 Jingshan Front St, Dongcheng

Nom chinois : 紫禁城

citée interdite pékin

La Cité interdite a servi de palais à l'empereur de Chine pendant 500 ans, de 1420 à 1912, et s'étend sur un vaste complexe de 13 hectares. Glorifiant l'ancienne architecture chinoise, ce complexe tentaculaire contient 980 bâtiments. Il est reconnu comme un monument de l'UNESCO en Chine. Ce monument est nommé ainsi car il était interdit de pénétrer dans le complexe sans la permission de l'empereur.

Aujourd'hui, la Cité interdite abrite le Musée du Palais. Elle est divisée en deux parties : la cour extérieure, au sud, où l'empereur exerçait son autorité sur ses sujets, et la cour intérieure, au nord, qui était sa résidence. L'ensemble du complexe, qui présente une architecture et des bâtiments étonnants, est l'une des principales attractions de la Chine.

citée interdite

Avec plus d'un million de pièces de collection en bronze, céramique, peinture, jade et usure du temps, les collections du Musée du Palais sont incroyablement vastes. Vous commencerez votre visite par la porte du Méridien et sortirez soit par la porte de la Prouesse divine, soit par la porte de la Prospérité orientale.

Ce complexe est évidemment à faire lorsque l’on visite Pékin, surtout lorsque l’on sait qu’il se trouve en plein centre de la ville. Le monument étant très vaste, prévoyez tout de même une bonne matinée ou après-midi entière pour pouvoir en profiter pleinement. N’hésitez pas également à venir avec un guide afin qu’il puisse vous expliquer tous les secrets et les détails de la construction. De nombreux guides sont présents sur place mais je vous conseille tout de même de vous y prendre à l’avance pour éviter les arnaques.

tableau-chinois

Kaifeng

Adresse : Kaifeng, Henan, Chine

Nom chinois : 开封

temple a kaifen

Kaifeng était la métropole la plus importante, non seulement en Chine mais dans le monde entier, au sommet de sa gloire. Elle est célèbre pour être l'une des plus importantes anciennes capitales de Chine. Kaifeng est située à environ 72 km de Zhengzhou, dans l'est de la province du Henan, sur une superficie de 6 444 km². Elle est située juste au sud du fleuve Jaune, face à la plaine de Huanghuai au sud. Il y a de nombreuses attractions à explorer à Kaifeng, notamment :

Dans cette ville, ce n’est pas un mais plusieurs monuments que vous pourrez découvrir :

  • La Tour de fer de Kaifeng, une tour de 13 étages et de 56 mètres, qui est connue comme la première tour de fer du monde (construite en 1049).
  • Le jardin du paysage fluvial de Qingming, un grand jardin de la dynastie des Song du Nord (960-1127).
  • Le grand temple Xiangguo, un temple bouddhiste datant de l'époque de la dynastie des Qi du Nord (550-577).

tour de fer de kaifen

Kaifeng est également célèbre pour ses chrysanthèmes, et la foire aux chrysanthèmes est réputée depuis les années 900. La foire aux fleurs de chrysanthème se tient toujours chaque année en octobre/novembre et présente des milliers de types de chrysanthèmes différents.

La ville est également le berceau de la calligraphie chinoise et de l'opéra du Henan, le siège de quatre célèbres écoles de calligraphie.

Monastère des 10 000 Bouddhas, Hong Kong

Adresse : 220, Pai Tau Village Sha Tin

Nom chinois : 萬佛寺

monastère au 10 000 bouddhas

Le monastère des Dix Mille Bouddhas, situé sur la colline de Po Fook, dans le village de Pai Tau, à Sha Tin, dans les Nouveaux Territoires, est l'un des temples bouddhistes les plus célèbres de Hong Kong et l'une des attractions touristiques les plus populaires. Le temple a été fondé en 1949 par le révérend Yuet Kai et achevé en 1957. Le monastère n'est pas résidentiel et est géré par des laïcs.

Le monastère a été considérablement décoré en 1968, certains des pavillons ont été reconstruits et toutes les statues ont été peintes ou recouvertes d'or pur. Le monastère est construit sur deux niveaux à flanc de colline, sur une forêt de bambous qui domine Sha Tin, et occupe une superficie de plus de huit hectares. Il compte cinq temples, quatre pavillons, une véranda et une pagode. On y accède par un chemin en béton escarpé de 431 marches.

sanctuaire aux 10 000 bouddhas

On trouve de très nombreux temples magnifiques à hongkong, mais celui-ci est particulièrement original grâce à ses 12800 statues de bouddha. Ce temple pourrait bien vous offrir une balade que vous garderez gravée à jamais dans votre mémoire.

porte-bonheur-chinois

Grand Bouddha de Tian Tan

Adresse : Ngong Ping, Lantau Island, Hong Kong

Nom chinois : 天壇大佛

statue bouddha tian tan

Pour rester dans les alentours de Hong Kong, vous trouverez un autre monument qui vaut clairement le détour : le grand bouddha de Tian Tan. Celui-ci se trouve sur l’île de Lantau, dominant la colline de Ngong Ping.

Cette statue de 34 mètres de haut est faite à partir de 250 tonnes de bronze. Elle a été construite entre 1990 et 1993 et est posée sur un piédestal en forme de lotus. Cet œuvre d’art représente la fierté qu’a la Chine envers sa tradition bouddhiste.

statue géante de bouddha

Comme cette statue est près du monastère Po Lin, vous aurez de quoi occupé une bonne partie de votre journée avec une atmosphère zen et relaxante.

Temple du cheval blanc

Adresse : No. 6, route de Luoyang, district de Luolong, Luoyang

Nom chinois : 白马寺

temple cheval blanc

Ce temple est l’un des plus importants d’Asie car on dit qu’il est le temple le plus ancien de Chine. Construit en l’an 68, ce temple construit près de Luoyang a une histoire propre et riche.

Selon la légende la plus populaire, deux moines indiens, Kasyapamatanga et Dharmaratna, sont arrivés à Luoyang avec des chevaux blancs. Ils portaient avec eux de nombreuses statues et écritures bouddhistes. Ce serait eux qui ont traduit les Sutras bouddhiste en chinois pour la première fois. Le premier temple bouddhiste de Chine et les premières écritures bouddhistes chinoises étaient nés.

temple du cheval blanc

Le temple est évidemment composé de nombreuses salles remplies de statues anciennes et autres reliques bouddhistes. On trouve aussi dans le temple des jardins magnifiques constitués de multitudes de petits temples étranger (indien, thaïlandais, birman…) et surtout la pagode la plus ancienne de Chine.

Palais du Potala

Adresse : 35 Central Beijing Road, Lhasa, Tibet, Chine

Nom chinois : 布达拉宫

palace potala tibet

Le palais du Potala est un immense complexe religieux et administratif situé à Lhassa, dans le sud de la région autonome du Tibet. Ce monument est situé au sommet du Mar-po-ri (montagne rouge), soit à 130 mètres au-dessus de la vallée de la rivière Lhassa, et s'élève de façon spectaculaire depuis sa base rocheuse.

Le Potrang Karpo, ou palais blanc, était autrefois le siège du gouvernement tibétain et la résidence principale du Dalaï Lama. A partir du milieu du 18e siècle, il a été utilisé comme palais d'hiver. Le Potrang Marpo, ou palais rouge, abrite plusieurs chapelles, des statues sacrées et les tombes de huit dalaï-lamas ; il reste un lieu de pèlerinage important pour les bouddhistes tibétains.

palais potala

Parmi les plus de 1 000 pièces du Potala, les plus sacrées sont le Chogyal Drubphuk et le Phakpa Lhakhang, vestiges du palais originel de Srong-brtsan-sgam-po. Ce dernier abrite une statue sacrée nommée Arya Lokeshvara. Dans le complexe sacré, vous trouverez plus de 200 000 statues et 10 000 autels.

Sa valeur a été reconnue par la Commission des reliques culturelles de Chine, et le palais a été épargné pendant la Révolution culturelle. Le Potala a été désigné site du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1994.

Le Bund, Shanghai

Adresse : Zhongshan East 1st Rd, Wai Tan, Huangpu, Shanghai

Nom chinois : 外灘

le bund shanghai

Impossible de faire du tourisme à Shanghai sans passer par le très célèbre Bund. Le nom bund en Chinois signifie « la berge des étrangers. Cela est notamment dû au fait que tout le long de la berge vous trouverez de magnifiques édifices de style européen ainsi que des banques ou d’autres bâtiments coloniaux datant des années 1930. Aujourd’hui une grande partie de ces bâtiments sont des ambassades.

quartier des affaires de shanghai

Tout l’intérêt du bund ne se trouve pas dans les anciens bâtiments de concession étrangère qui longe la rive, mais dans la vue qu’il offre sur le nouveau quartier des affaires de Lujiazui. De jour comme de nuit, vous pourrez ainsi admirez la Perle de l’Orient, la tour Shanghai, la tour Jin Mao, la Shanghai World Financial Center et les tour shanghai IFC

La Chine et ses innombrables monuments

Nous venons de vous présenter les 8 monuments chinois que nous trouvons incontournable, mais il en existe en réalité bien d’autres !

temple du ciel

Le temple du ciel et le nid d’oiseau de Beijing, les murs de Xian, la place Tiananmen, la Lamaserie Yonghe, le temple de bouddha de jade à Shanghai ou encore l’oasis du croissant de lune de DunHaung sont tout aussi passionnant que les monuments citées plus haut.

La Chine possède de très nombreux monuments, anciens et modernes. A vous de voir si vous préférez voyager dans une Chine moderne ou traditionnelle, même si nous vous conseillons évidemment un mix des deux !

SI la culture chinoise vous intéresse, vous trouverez de très nombreux produits liés au monde chinois dans notre boutique, le lien est sur l’image ci-dessous !

éventail-chinois