🐼 Nouvel an chinois : délais de livraison fortement impactés 🐼
Jardin-chinois

Culture chinoise, Décoration et artisanat chinois -

Jardin chinois : histoire et architecture

Qu’est-ce qu’un jardin chinois ? Quel est l’histoire de ces superbes jardins ? Comment sont-ils faits?

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés de culture chinoise, nous allons donc vous apporter les réponses de manière la plus précise que possible.

Un jardin chinois, mêlant nature et architecture, a des origines mystiques remontant aux dynasties anciennes. Ils intègrent l'eau, la pierre, et des éléments architecturaux. Les célèbres jardins incluent celui de Chengde, l'ancien étang aux lotus, et le jardin de la Forêt du Lion.

C'est le peintre Claude Monet qui a dit "mon jardin est ma plus belle œuvre d'art". Aujourd'hui encore, certains affirment que les jardiniers sont des artistes, qui se consacrent à la préservation d'un écosystème qui évolue au fil du temps. Les jardins chinois ont aussi quelque chose que nous, Occidentaux, aimons : l'exotisme, oui, mais aussi le sentiment de paix qui vous enivre dès que vous y pénétrez.

Jardin-chinois-bâtiment

Mais comment concevoir un jardin chinois ? En réalité, ce n'est pas facile du tout. De nombreux éléments doivent être pris en compte, car, pour eux, il s'agit d'un paradis, d'un micro cosmos où tout doit être à sa place pour le plaisir du jardinier et celui de sa famille.

Introduction au jardin chinois

Comme beaucoup de grandes créations réalisées en Asie de l'Est, le jardin chinois a une origine mystique. Le philosophe Zhuangzi affirmait que Confucius avait mentionné le parc Xiwei, nom du souverain légendaire précédant l'empereur Jaune, qui n'a jamais existé (sauf dans l'imagination de ces hommes). C'était au deuxième millénaire avant J.-C., mais c'était le début de tout.

On croyait que le premier jardin chinois se trouvait au sommet d'une grande montagne, sur des îles au milieu de la mer, et qu'il gardait le secret de l'immortalité. Ces trois éléments (montagne, îles et mer) auraient joué un rôle déterminant dans l'évolution de la conception de ce microcosme particulier.

Or, le jardinage chinois en tant que tel ne s'est développé qu'à l'époque des Han (206 av. J.-C. - 220 apr. J.-C.). À cette époque, les Chinois cherchaient un endroit où ils pourraient se reposer et chasser. L'esthétique ne trouva son importance que des années plus tard, entre 1368 et 1644 de notre ère, sous le règne de la dynastie Ming.

Jardin-chinois-Chine

Les empereurs d'abord, puis les bourgeois et enfin les religieux, appréciaient les jardins dans lesquels il s'agissait de recréer une nature idéalisée pouvant servir de lieux de méditation en toute quiétude.

Le problème est que très peu de jardins traditionnels chinois restent d’origines. Et oui, car autrefois, les bâtiments chinois étaient en bois, un matériau qui, comme on le sait, s'abîme avec le temps et ne résiste pas au feu. Mais même ainsi, nous pouvons savoir à quoi ils ressemblaient (et ce qu'ils sont devenus) grâce à ceux qui sont encore debout, et aux peintures que les artistes de l'époque ont dessinées.

Histoire du jardin chinois

L'histoire de l'architecture des jardins chinois remonte aux dynasties Shang et Zhou (XVIe siècle av. J.-C. - 221 av. J.-C.). Au cours de cette période, les rois et les nobles chinois ont commencé à aménager des forêts et des bois dans le but précis de chasser. Dans certains cas, ces zones de forêts et de bois, appelées "You" en chinois, couvraient des dizaines de kilomètres carrés, voire des centaines de kilomètres carrés. Entre 206 et 220 avant J.-C., la dynastie Han a fait évoluer le concept de ces "jardins naturels" en y ajoutant des quartiers d'habitation et des animaux élevés, ce qui est considéré comme le rudiment de l'architecture des jardins chinois.

Jardin-chinois-vue-de-haut

L'architecture traditionnelle des jardins chinois au sens propre du terme est apparue pour la première fois sous la dynastie Tang, quelque part entre 618 et 907. À cette époque, la construction d'une belle architecture a évolué vers des collines artificielles, des bassins et des fontaines. Au fil du temps, les artisans sont devenus plus accomplis et cette beauté artificielle a réussi à se fondre dans la beauté de l'environnement naturel.

La dynastie Ming (1368 AD - 1644 AD) suivie de la dynastie Qing (1644 AD - 1911 AD) a connu l'apogée de l'architecture des jardins chinois. C'est surtout sous la dynastie Qing que les empereurs ont fait appel à des artisans compétents venus de tout le pays pour créer des jardins encore plus élaborés. À cette époque, les jardins n'étaient plus seulement des lieux de divertissement, mais servaient également d'espaces où pouvaient se dérouler des cérémonies plus formelles, telles que la tenue de la cour, l'organisation de banquets, la poursuite d'études, la production d'activités théâtrales et la mise en place d'un cadre où les gens pouvaient pratiquer leur culte.

Collier-chinois-boudha

Comment doit être un jardin chinois ?

Celui qui veut aménager un jardin chinois doit être bien conscient que son jardin, son travail, doit se faire sans chercher à dominer la nature

Il est important d'éviter de tailler les plantes, car elle vise à exercer un contrôle sur celles-ci, ce qui n'est pas mal vu dans le jardinage chinois traditionnel. Mais, précisément pour cette raison, il est opportun de connaître les espèces qui feront partie du jardin, afin de les planter dans des endroits où elles pourront croître à leur propre rythme.

En outre, il faut savoir comment le climat affecte le terrain. Et non, je ne parle pas seulement des zones éclairées et des zones ombragées toute la journée, mais aussi de la façon dont les plantes réagissent au fil des saisons. Le jardin est un élément qui a de la vie. Il est composé d'êtres vivants, de plantes, d'animaux et de micro-organismes (champignons, bactéries) qui lui donnent sa forme et qui s'adaptent aux conditions du lieu.

C'est pourquoi les jardiniers traditionnels chinois créent leurs œuvres en suivant les pratiques du Feng Shui, c'est-à-dire en étudiant chacun des éléments du lieu où l'on veut construire pour tirer parti des flux d'énergie et maintenir son harmonie. Les Occidentaux peuvent aussi utiliser d'autres méthodes, bien sûr, mais sans perdre de vue que le jardin chinois a une origine mystique.

Jardin-chinois-étang

Voici quelques éléments indissociables d’un jardin chinois : 

  • L'eau : c'est l'élément principal. Il peut s'agir de fontaines et/ou d'étangs. Le bruit de l'eau vous aide à vous détendre, et il permettra également à l'oiseau ou à l'abeille de se désaltérer.
  • La pierre : Comme nous ne vivons pas tous à proximité d'une montagne, nous pouvons la représenter par des pierres. Par exemple, en les empilant les unes sur les autres ou en installant des piliers.
  • Îles : elles peuvent aussi être représentées par des pierres, mais elles doivent être entourées d'eau, comme dans un étang.
  • Les éléments architecturaux : tels que les ponts, les pavillons, les arches, les galeries ou les pagodes.
  • La maison est la résidence principale, mais pas la seule. Le jardin chinois fait partie de ce que l'on appelle la maison et, en tant que tel, il doit être entretenu. De même, il est fortement recommandé que la maison dispose de grandes fenêtres permettant de voir le jardin.

Classification des jardins chinois

En fonction de leur situation géographique, les jardins chinois peuvent varier. D'une manière générale, ils peuvent être divisés en deux groupes : l'architecture des jardins impériaux dans le nord de la Chine et l'architecture des jardins privés dans le sud de la Chine. Les jardins impériaux se distinguent par leurs dimensions imposantes, leurs bâtiments luxueux et leurs décorations exquises

Jardin impérial du nord

Grâce à leurs ressources matérielles, à leur généreux soutien financier et à leur pouvoir suprême, les empereurs ont pu construire des jardins impériaux d'une extravagance presque illimitée. Les concepteurs ont mis l'accent sur l'unité harmonieuse de l'architecture avec la nature, ce qui a contribué à la décision de construire de nombreux jardins dans des zones montagneuses pittoresques. Dans le nord de la Chine, Pékin est l'une des régions les plus connues pour ses magnifiques jardins. 

Jardin-du-palais-d'été

Le Palais d'été et l'ancien Palais d'été (ruines de Yuanmingyuan) sont des exemples typiques de cette période. De doux ruisseaux gazouillants serpentent à travers de délicats palais, pavillons, plates-formes et ponts. De grands lacs scintillant sous le soleil du matin ou de la fin de l'après-midi, où les poissons nagent délicieusement dans et hors des lentilles d'eau, ajoutent à l'incroyable beauté de ce cadre agréable. 

Lorsque l'on est confronté à toute cette belle architecture, il est facile d'apprécier le haut niveau de savoir-faire qui a présidé à la construction de ces magnifiques jardins.

 Jardin privé du sud

Les jardins du sud sont plus petits, mais pas moins exquis. La région du sud de la Chine, bien que riche en ressources hydriques, est quelque peu limitée en termes de superficie pouvant être utilisée pour les jardins privés. En raison de ce phénomène, les propriétaires se sont retrouvés dans une situation où ils ont habilement et intelligemment construit leurs jardins privés en fonction de leurs goûts personnels. 

Les jardins du sud sont plus simples et plus élégants. Les concepteurs savaient également choisir les couleurs, comme les tuiles gris foncé pour couvrir les toits des maisons, tandis que les murs étaient peints en blanc. Les piliers en bois étaient colorés en brun foncé ou en noir verdâtre et s'harmonisaient avec les ponts, les pavillons et les couloirs en pierre naturelle. 

le-jardin-de-l'administrateur

L'ensemble du paysage présente une atmosphère paisible et agréable. Les jardins célèbres appartenant à ce type sont très répandus dans la province de Jiangsu. Parmi les plus remarquables, citons le jardin du maître des filets, le jardin Li, le pavillon de la vague bleue, le bosquet des lions, le jardin de l'attardement et le jardin de l'humble administrateur.

D'autres types d'architecture de jardin comprennent les jardins monastiques situés dans les temples, qui symbolisent une sorte de paix et d'harmonie spirituelles. La station de montagne de Chengde (Bishu Shanzhuang) en est un exemple. Construite à grande échelle, elle se fond parfaitement dans le paysage montagneux.

Jardins chinois célèbres

Pour terminer, voyons quels sont les jardins chinois les plus célèbres au monde :

Jardin chinois de Chengde

Situé dans la province de Hebei, il s'agit d'un jardin au design naturel, dans lequel le palais de l'empereur, les temples et les jardins royaux s'intègrent parfaitement à l'environnement. La grande variété de plantes qui lui donnent vie, la montagne et le lac font que cet endroit est considéré comme le plus grand exemple de jardinage classique chinois.

Jardin-chinois-de-Chengde

L'ancien étang aux lotus

L'un des étangs de lotus les plus célèbres de Chine se trouve dans la province de Hebei. Mais il n'y a pas que des plantes. Dès le début, on a voulu construire un jardin sur l'eau. C'est pourquoi tous les bâtiments tels que la tour Shuidong, le pavillon Guanlan ou le hall de la longévité sont entourés de cet élément.

L'ancien-étang-aux-lotus

Jardin de la Forêt du Lion

Le jardin He a été conçu à la fin de la dynastie Qing, entre 1644 et 1912. J.-C. Il a été réalisé dans un paysage incroyable, dont les montagnes escarpées et les rochers sont les protagonistes. Malgré cela, l'artiste a réussi à lui donner un aspect naturel et harmonieux, en profitant des espaces disponibles pour construire des bâtiments résidentiels et des rocailles.

Jardin-de-la-Forêt-du-Lion

Le jardin traditionnel chinois est unique et très beau, vous ne trouvez pas ?

Si la culture chinoise vous plaît, n'hésitez pas à aller visiter notre boutique, ou bien à vous renseigner sur d'autres sujets disponibles dans notre blog !

Tableau-chinois