shanshui, le paysage chinois

Culture chinoise -

Shanshui, le paysage chinois

de lecture

Qu’est-ce que le shanshui ? Quelle est son histoire ? Comment le réalise-t-on ?

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés de culture chinoise, nous allons donc vous apporter les réponses de manière la plus précise que possible.

Le shan shui (en chinois : 山水) désigne un style de peinture chinoise qui consiste à peindre des décors ou des paysages naturels au pinceau et à l'encre. Le nom se traduit littéralement par paysage ou montagne et eau. Les montagnes, les rivières et les chutes d'eau occupent une place importante dans cette forme d'art.

Dans cet article vous découvrirez :

  • Qu’est-ce que le shanshui
  • Son concept et son histoire
  • La composition de cet art

Après votre lecture, le shanshui n’aura plus de secret pour vous !

Sans plus tarder, commençons.

peinture chinoise shanshui

Qu’est-ce que le Shanshui

Lorsque les peintres chinois travaillent sur la peinture shan shui, ils ne cherchent pas à présenter une image de ce qu'ils ont vu dans la nature, mais ce qu'ils ont pensé de la nature. Il n’est pas important que les couleurs et les formes peintes ressemblent exactement à l'objet réel, l'intention est de capturer, sur le papier, une conscience de la réalité intérieure et de l'intégralité, comme si la peinture coulait directement de l'esprit de l'artiste, à travers le pinceau, sur le papier.

Les peintres shanshui utilisent les mêmes matériaux et les mêmes techniques essentielles que les calligraphes, et leurs œuvres sont jugées selon les mêmes critères. Les peintures shan shui impliquent un ensemble complexe et rigoureux d'exigences en matière d'équilibre, de composition et de forme. Chaque peinture contient trois éléments de base, des chemins, un seuil et le cœur, ou point focal. La théorie chinoise des éléments, avec cinq éléments représentant diverses parties du monde naturel, est utilisée pour déterminer l'utilisation de la couleur et l'emplacement des éléments dans les peintures.

Les deux caractères de shan shui (山水) signifie séparément eau et montagne. Combinés, ils forment le mot paysage.

grand paysage chinois

Concepts de l’art du shanshui

La plupart des dictionnaires et des définitions du shan shui partent du principe que le terme inclut toutes les peintures chinoises anciennes comportant des images de montagnes et d'eau. Cependant, les peintres chinois contemporains estiment que seules les peintures avec des images de montagnes et d'eau qui suivent des conventions spécifiques de forme, de style et de fonction devraient être appelées "peinture shan shui".

Lorsque les peintres chinois travaillent sur la peinture shan shui, ils ne cherchent pas à présenter une image de ce qu'ils ont vu dans la nature, mais ce qu'ils ont pensé de la nature. Il n'est pas important que les couleurs et les formes peintes ressemblent exactement à l'objet réel ou non.

Selon de nombreux peintres modernes, la peinture shan shui est un type de peinture qui va à l'encontre de la définition commune de ce qu'est une peinture. La peinture shan shui réfute la couleur, l'ombre et la lumière et le travail du pinceau. La peinture shan shui n'est pas une fenêtre ouverte pour l'œil du spectateur, mais plutôt un objet pour l'esprit du spectateur. La peinture shan shui est donc plus ou moins un véhicule de la philosophie.

art de peinture chinoise

Les peintures shan shui n'ont pas de perspective fixe, comme les peintures de paysage occidentales.

Les principes du shan shui peuvent être étendus au jardinage et à l'aménagement paysager. Le shan représente le "yang" ou les éléments forts, hauts et verticaux, tandis que le shui est le "yin", doux, horizontal et couché sur la terre. Les éléments verticaux et horizontaux doivent être maintenus en équilibre. L'application du shan shui au jardinage implique d'avoir un profond respect pour les forces naturelles, et de laisser la nature façonner le jardin, plutôt que d'essayer de la dominer.

C’est pour cette raison que beaucoup de jardins chinois peuvent paraître très brut et non-réfléchis, mais la réalité est tout autre.

Certaines peintures shan shui étaient montées sur de grands rouleaux verticaux suspendus, qui n'étaient exposés que quelques jours à la fois. D'autres étaient peints sur des rouleaux horizontaux, que l'on pouvait dérouler de droite à gauche, de quelques mètres à la fois, afin de permettre au spectateur de se déplacer dans le paysage et d'en apprécier les différents aspects.

shanshui sur parchemin

L’histoire de la peinture de paysage chinoise

La peinture de paysage en Chine est née pendant la période des Trois Royaumes (220-280), lorsque les paysages étaient utilisés comme toile de fond pour les portraits ou les peintures de personnages. Sous les dynasties Sui (581-618) et Tang (618-907), les artistes ont commencé à produire des peintures dont le thème central était le paysage.

Sous la dynastie Tang, les lettrés-bureaucrates chinois ont commencé à peindre comme activité de loisir. La peinture au pinceau était étroitement associée à l'art de la calligraphie et utilisait les mêmes pinceaux, encres et autres matériaux. On appelle les Quatre Trésors ces matériaux que l'on trouve dans le bureau d'un lettré.

Les lettrés se considéraient comme des amateurs, contrairement aux peintres professionnels de la cour. Pour la plupart de ces hommes, la peinture n'était pas une occupation professionnelle mais un moyen parmi d'autres d'exprimer leurs réactions intellectuelles à la vie et à la nature sous forme de symboles visibles. Ils considéraient la peinture comme une forme de méditation, particulièrement influencée par le bouddhisme zen.

paysage chinois

La base de leur maîtrise technique était une formation en calligraphie, qui leur permettait de transmettre leurs pensées en symboles de la nature avec la même facilité qu'en caractères chinois conventionnels. La beauté d'une peinture était étroitement liée à la facilité avec laquelle elle était produite, mais cette facilité ne pouvait être atteinte sans un entraînement intense et une profonde réflexion. La peinture shan shui a également été associée au jardinage, une autre activité des lettrés.

éventail chinois shanshui

La peinture shan shui a connu sa première grande renommée en Chine aux Xe et XIe siècles, sous la dynastie Song (宋朝). Elle se caractérisait par un groupe de peintres paysagistes, pour la plupart déjà célèbres, qui réalisaient des peintures de paysages à grande échelle, mettant généralement en scène des montagnes.

Les montagnes ont longtemps été considérées comme des lieux sacrés en Chine, les lieux de résidence des immortels et donc, proches des cieux. L'intérêt philosophique pour la nature, ou pour les connotations mystiques du naturalisme, pourrait également avoir contribué à l'essor de la peinture de paysage.

belle représentation de shanshui

Certains auteurs ont suggéré que l'accent mis par les taoïstes sur l'insignifiance de la présence humaine dans l'immensité du monde, ou l'intérêt confucéen pour les modèles ou les principes qui sous-tendent tous les phénomènes, naturels et sociaux, ont donné naissance à la structure du shan shui.

Les thèmes de l'immensité de la nature et des montagnes majestueuses et invincibles peuvent également servir de refuge contre la contradiction entre les idéaux confucéens de perfection et la corruption, l'instabilité sociale et l'incertitude politique qui faisaient inévitablement partie de la vie des intellectuels chinois.

Plus tard, sous le gouvernement mongol de la dynastie Yuan (13e - 14e siècle), la peinture shan shui est devenue un symbole d'identité culturelle et politique pour les intellectuels chinois.

shanshui

La peinture chinoise au pinceau

Les peintres chinois utilisaient les mêmes matériaux et les mêmes techniques essentielles que les calligraphes, et leurs œuvres étaient jugées selon les mêmes critères : La vitalité et l'expressivité de leurs coups de pinceau, le rythme et l'harmonie de leur composition. Les peintres ne s'efforçaient pas de reproduire des paysages réalistes, mais plutôt de capturer sur le papier une conscience de la réalité intérieure et de la plénitude grâce à la qualité de leur coup de pinceau, comme si la peinture coulait directement de l'esprit de l'artiste, à travers le pinceau, sur le papier.

La plupart des peintures chinoises sont réalisées au pinceau à l'encre monochrome sur de la soie ou du papier absorbant. Il n'y a pas de possibilité d'effacement ou de correction, l'artiste doit donc savoir à l'avance ce qu'il va peindre. L'exécution doit se faire avec rapidité, confiance et une maîtrise technique du pinceau.

art du shanshui

La peinture de paysage fait appel à trois techniques de base :

  • Le shuimo, le fait de n’utiliser que de l'encre et de l'eau, en variant le travail du pinceau et la quantité d'encre pour obtenir des effets sombres et clairs.
  • Le qianjiang, l’art de réaliser une peinture de paysage de couleur claire obtenue en ajoutant des touches brun-rouge à une base de peinture au lavis.
  • Le qinglu, l’utilisation de couleurs bleues et vertes produites à partir de minéraux.

Le mouvement rythmique de la ligne utilisé dans la calligraphie et la peinture au pinceau a influencé toutes les formes d'art chinois, leur conférant une harmonie et une unité de style remarquables.

Composition d’une peinture shanshui

Les peintures shan shui impliquent un ensemble compliqué et rigoureux d'exigences en matière d'équilibre, de composition et de forme. Toutes les peintures shan shui comportent trois éléments de base :

Les chemins : ne doivent jamais être droits. Ils doivent serpenter comme un ruisseau. Cela permet d'approfondir le paysage en ajoutant des couches. Le chemin peut être la rivière, ou un chemin le long de celle-ci, ou le tracé du soleil dans le ciel par-dessus une montagne.

Le seuil : le chemin doit mener à un seuil. Le seuil est là pour vous embrasser et vous offrir un accueil spécial. Le seuil peut être la montagne, ou son ombre sur le sol, ou sa découpe dans le ciel.

Le cœur : est le point central du tableau et tous les éléments doivent y mener. Le cœur définit la signification du tableau.

Les autres éléments peuvent inclure des montagnes accidentées partiellement cachées par des nuages brumeux, une chute d'eau, des groupes d'arbres, une vallée avec un lac ou une rivière, un pont, un bateau ou une cabane au bord de la rivière.

Les figures humaines, lorsqu'elles sont incluses, sont très petites pour indiquer l'insignifiance de l'homme dans la nature. Les éléments naturels ont des significations symboliques : les pins et les grues symbolisent la longue vie, le bambou représente la loyauté et les fleurs de prunier, la pureté.

décoration shanshui

Éléments et couleurs des peintures chinoises

Le shan shui s'appuie sur la théorie chinoise des éléments, avec cinq éléments représentant les différentes parties du monde naturel. Les éléments interagissent de manière positive comme suit :

  • Le bois produit le feu
  • Le feu produit la terre
  • La Terre produit le Métal
  • Le métal produit l'eau
  • L'eau produit du bois.

Les éléments qui réagissent positivement doivent être utilisés ensemble. Par exemple : L'eau complète à la fois le métal et le bois, un peintre associera donc le bleu et le vert ou le bleu et le blanc. Il n'y a pas d'interaction positive entre la Terre et le Feu, par conséquent, un peintre ne choisira pas de mélanger le Jaune et le Rouge.

Les éléments interagissent de manière négative comme suit :

  • Le bois déracine la Terre
  • La terre bloque l'eau
  • L'eau éteint le feu
  • Le feu fait fondre le métal
  • Le métal coupe le bois

Les éléments qui interagissent négativement ne doivent jamais être utilisés ensemble. Par exemple : Le feu n'interagit pas positivement avec l'eau ou le métal. Un peintre ne choisira donc pas de mélanger les couleurs rouge et bleu ou rouge et blanc.

shanshui peinture chinoise

Une peinture chinoise technique

Encore aujourd’hui, l'art du shanshui est toujours aussi apprécié ! On trouve de fantastiques modèles que ce soit dans le musée, dans les bâtiments en Chine ou directement chez les habitants. Ce type de peinture restera aimé pour de nombreuses générations par les chinois et par le reste du monde.

Le Shanshui n’a désormais plus de secret pour vous ! Grâce à votre lecture, vous pourrez parler à votre entourage de cet art mythique très lié à la peinture chinoise.

Il faut des années d’expérience pour réaliser ce genre de tableau, mais si vous désirez posséder votre propre tableau de shanshui, vous trouverez de nombreux modèles qui n’attendent plus que vous dans notre collection dédiée ! Le lien est disponible sur l’image ci-dessous.

tableau-chinois