Histoire de la Littérature chinoise

L'Histoire de la Littérature Chinoise

Quel est la place de la littérature en Chine ? Comment a-t-elle évolué au fil des dynasties ? Les Chinois ont-ils toujours écrit de la même façon ? 

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés de culture chinoise, nous allons donc vous apporter les réponses de manière la plus précise que possible.

Art présent en Chine depuis des millénaires, la littérature chinoise contient de nombreuses œuvres qui ont influencé toute l’Asie. Pérégrination vers l’ouest ou encore Les trois royaumes, ces romans ne vous disent peut-être rien , mais ils sont mondialement connus.

Dans cet article, vous découvrirez la littérature chinoise au fil des dynasties.

Après votre lecture, l’histoire de la littérature de l’empire du milieu n'aura plus de secret pour vous !

Sans plus tarder, découvrons ensemble la littérature chinoise.

L’origine de la littérature chinoise

L’écriture chinoise est très ancienne. On utilisait déjà des caractères sous la dynastie Shang (1700 - 1050 avant J.-C.). La littérature chinoise à de ce fait une très longue histoire qui s’étend sur plusieurs siècles. Pendant une longue période, on utilisait seulement le “chinois classique” pour l’élaboration d’œuvre littéraire. Le chinois classique est une forme d’écriture très formelle et très sérieuse.

Oeuvre chinoise en chinois classique

On notera cependant que le chinois classique n’est pas utilisé à l’époque de la dynastie Yuan, considérer comme une période majeure de la littérature chinoise. Ce style d’écriture n’est pas non plus utilisé pour l’élaboration des “quatre grands classiques” que nous découvrirons plus tard.

La littérature chinoise trouve sa complexité dans le fait que les auteurs de toutes les dynasties (même les plus récentes) trouvaient leur inspiration dans un courant littéraire de plus de 2000 ans. Le grand nombre d’auteurs vivant à des époques et dans des pays différents, utilisant pourtant le même style d’écriture, rend la littérature chinoise unique et passionnante.

Bien que de nombreux auteurs aie une langue maternelle différente, ils utilisaient tous le chinois classique pour rendre l’œuvre accessible à un plus grand nombre de personnes. C’est un peu comme si les œuvres en Europe étaient toutes écrites en latin jusqu’au 20ᵉ siècle.

Dans la littérature chinoise, on trouve des romans, des ouvrages religieux, scientifique et philosophique, mais également beaucoup de poésie. Chaque dynastie avait sa “spécialité”, son style littéraire favori.

Littérature chinoise durant la Dynastie Shang (1700-1050 av. J.-C.)

C’est durant cette dynastie qu’est développée l’écriture chinoise. Il s’agissait à l’époque d’un empire assez petit au nord de la Chine. Nous n’avons malheureusement pas de document de cette époque ayant traversé les âges, cependant nous avons de nombreuses traces archéologiques sur des os ou sur des objets en bronze. Ces traces prouvent que les caractères chinois idéographiques ont bien été créé à cette période.

Littérature dynastie shang

Littérature chinoise durant la Dynastie Zhou (1045-255 av. J.-C.) 

La dynastie Zhou a permis l’élaboration de la littérature philosophique et religieuse. Les grandes œuvres littéraires de philosophie et de religion qui sont devenues la base de la croyance religieuse et sociale chinoise proviennent de ce que l'on appelle la période des Printemps et Automnes (770-476) et la période des États combattants (475-221). Le taoïsme, la littérature confucéenne et d'autres écoles religieuses et philosophiques importantes sont apparues au cours de ces deux périodes.

Les principales réalisations littéraires des classiques confucéens, des premiers écrits taoïstes et d'autres œuvres en prose importantes sont nées à la fin de la période des Printemps et Automnes et de la période des États combattants de l'ère de la dynastie Zhou. Ces œuvres littéraires ont profondément façonné la philosophie et la religion chinoises

Dynastie Zhou littérature

Littérature chinoise durant la Dynastie Qin (221-206 av. J.-C.)

Cette période marque le début de désastre littéraire et de légalisme. À la fin de l'ère de la dynastie Zhou, de nombreux états étaient en guerre. Parmi les quelques grands États survivants, la dynastie Qin est devenue la plus puissante. 

Dans les territoires conquis par cette dynastie, il y avait des grands penseurs, de multiples doctrines et religions différentes. L’empereur à fait détruire un grand nombre d’œuvres qu’il n’approuvait pas et voulait réduire les multiples écoles de pensée à une seule. 

La plupart des livres de l’époque traitant de religions ont donc étés détruit à cette période. L’empereur fera également tuer de grands philosophes et enseignants de l’époque. Les livres traitant de sujets scientifiques comme la médecine ou l'agriculture ont pu cependant survivre. Cette époque est considérée comme un désastre littéraire, tant le nombres d’œuvres détruites est important.

Dynastie Qin littérature

D’un autre cotée, c’est durant la dynastie Qing qu’est élaboré l’écriture moderne chinoise. L’écriture est normalisée, permettant à tout l’empire de pouvoir lire et communiquer plus facilement. Même si à la base ce système avait pour but de contrôler la société, il a permis à tous de communiquer beaucoup plus clairement qu’auparavant.

L'empereur Qin favorisait une école philosophique appelée le légalisme (法家). Cette philosophie justifiait son fort contrôle sur la population et soutenait que tout le monde devait lui obéir. Un grand philosophe de l’époque, Li Si, pensait que la nature humaine était naturellement égoïste et qu'un gouvernement avec un empereur fort, avec des lois strictes, était nécessaire à l'ordre social. 

Empereur dynastie Qin

Littérature chinoise durant la Dynastie Han (206 av. J.-C. - 220 apr. J.-C.) 

C’est durant cette dynastie qu’on trouve de nombreux textes scientifiques et historiques ayant traversé le temps. L’empire Qin a été renverser par un ancien leader paysan. Cette dynastie très célèbre a durée plus de 400 ans.

Durant cette dynastie, le confucianisme renaît de ses cendres et se mélange avec le légalisme. Les textes confucéens sont réécrits et publiés de nouveau. On écrit durant cette période de multiples documents historiques et scientifiques qui permette la modernisation du pays.

Dynastie Han littérature

L’auteur Sima Qian écrit Historical Records, racontant l’histoire globale de la Chine depuis la dynastie Shang. L’imprimerie n’existait pas à cette époque, il était donc très long et difficile de donner accès à l’information et aux publications à tous.

Il est dit que Cai Lun (50-121), un homme de la cour impériale, aurait créé le papier suite à une demande de l'empereur. Cette avancée majeure à de ce fait facilité la conservation des textes scientifiques et historiques.

Cai Lun dynastie Han

Littérature chinoise durant la Dynastie Tang (618-907)

La dynastie Tang nous offre les débuts de la gravure sur bois et de la poésie. Elle était composée d’un grand empire qui bénéficiait du commerce de la route de la soie et connaissait l'influence croissante des religions bouddhistes organisées. 

La principale contribution de cette époque à la littérature chinoise se trouve dans la poésie de Dufu et Li Bai, considéré comme les plus grands poètes chinois, mais également de nombreux autres poètes.

 Dynastie Tang littérature

Li Bai (701-762) est l'un des plus grands poètes romantiques de la Chine ancienne. Il a écrit au moins un millier de poèmes sur des sujets variés, allant des questions politiques aux paysages naturels.

Du Fu (712-770) a également écrit de millier de poèmes durant sa vie. Il est considéré comme l'un des plus grands poètes réalistes de Chine. Ses poèmes traitent les dures réalités de la guerre et la vie rurale primitive. Plus de mille de ses poèmes ont survécu, et sa poésie est toujours lue et appréciée par les Chinois aujourd’hui.

 

Bannière tableau chinois

 

Littérature chinoise durant la Dynastie Song (960-1279)

Durant cette dynastie, on trouve les premières impressions sur bois, de plus en plus de textes scientifiques et de poésie, mais surtout des classiques néoconfucéens ainsi que de la littérature de voyage.

Durant cette période, il y a eu peu d’échange avec l'Ouest en raison de la présence d'États en guerre sur les routes commerciales. L'empire était attaqué sans relâche par les tribus et les pays nomades qui l'entouraient. Cela a contraint l’empereur de l’époque à déplacer la capitale vers le sud de la Chine. 

L'ère est donc divisée en deux : les Song du Nord (960-1127) et les Song du Sud (1127-1279). 

Ville dynastie Song

C’est à cette époque que l’on invente enfin l’impression. À l’aide d’objet avec des caractères mobiles, on pouvait “imprimer” de nombreux documents et de ce fait publiés plus rapidement et à moindre coût.

La littérature de voyage devient populaire à cette époque. Dans ces ouvrages, les auteurs décrivent leurs voyages et dans les différentes régions et pays aux alentours. À cette époque, les classiques de Confucius ont été codifiés et utilisés comme matériel d'examen pour l'entrée dans la bureaucratie d'élite. Des textes scientifiques plus avancés que jamais et des atlas ont été publiés. D'importants poèmes ont également été écrits.

C’est à cette époque que l’on commence à parler des “quatre livres et cinq classiques” (四書五經). 

Il s’agit en fait d’ouvrage lié à Confucius, les classiques de Confucius comme cité plus haut. Les Cinq Classiques sont des livres qui ont été écrit par Confucius. Les Quatre Livres sont des textes liés à Confucius. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques devaient être appris à la perfection si vous espériez réussir aux examens.

Les cinq grands classique et quatre livre

C'est suite à cette codification que le confucianisme est devenu la philosophie politique dominante des différents empires jusqu'à l'époque moderne. 

Parmi les Cinq Classiques, on trouve les œuvres suivantes : Le Livre des Changements, Le Classique de la Poésie, Le Registre des Rites, Le Classique de l'Histoire, et Les Annales du Printemps et de l'Automne.

Les quatre livres étaient composé des ouvrages suivants : Les Analectes de Confucius (un recueil de proverbes attribués à Confucius), Mencius (une collection de dialogues politiques attribués à Mencius, un grand philosophe confucéen), La Doctrine de la moyenne et Le Grand Apprentissage (un livre sur l'éducation, la culture de soi et le Dao). 

Les personnes souhaitant avoir un aperçu de la philosophie confucéenne commence généralement par Les Analectes de Confucius, aussi appelé entretiens de confucius, car les citations de ce livre, qui ne demande que du bon sens, sont plutôt simples de compréhension.

Dynastie Song examen

Durant cette période, les fonctionnaires de la cour impériale ont finalisé des recherches scientifiques dans de nombreux domaines, notamment la mécanique. Les ouvrages de Shen Kuo (1031-1095) et Su Song (1020-1101) sont très populaires à l’époque. Su Song a par exemple écrit un traité appelé le Shennong Bencao Jing ( 神农本草经), contenant des informations sur la médecine, la botanique et la zoologie.

La poésie de l'ère Song a également contribué à la littérature chinoise. Il est dit qu'un poète nommé Lu aurait écrit près de 10 000 poèmes.

Littérature chinoise durant Dynastie Yuan (1279-1368) 

Durant cette dynastie, on note l’émergence des drames et des grands romans de fiction.

Les Yuans sont en réalité issus de l’empire Mongols (ayant conquérit la Chine à cette époque). La culture Mongole et Chinoise se mélange donc à cette époque. C’est notamment à cette période que le théâtre d’ombre chinois fait son apparition.

Dynastie Yuan

Deux romans de cette époque sont encore très lus aujourd'hui et sont généralement considérés comme deux des quatre plus grands romans de la littérature chinoise. Il s'agit de La marge d'eau et de La romance des trois royaumes.

La Romance des Trois Royaumes a été écrit par Luo Guan Zhong. Ce livre est une fiction historique sur la fin de la dynastie Han et la période des Trois Royaumes. Les deux célèbres souverains historiques Liu Bei et Cao Cao sont les personnages principaux de ce livre. Il s'agit également d'un très long roman, plus de 2000 pages au total.

Au Bord de l'eau raconte l’histoire d'un groupe de personnes qui ont lutté contre la dynastie corrompue des Song du Nord. Cet ouvrage aurait été écrit par Shi Nai An.

La Romance de la chambre occidentale est également un livre important de cette époque. Il a été écrit par Wang Shifu. Il est considéré comme l'un des meilleurs drames romantiques jamais écrits en Chine.

Dynastie Yuan littérature

Littérature chinoise durant la Dynastie Ming (1368-1644)

Durant cette période, ce sont principalement des romans qui seront écrits. Le plus célèbre d’entre eux, le Voyage vers l’Occident (西游记), sera écrit durant cette dynastie.

Voyage en Occident est basé sur l’histoire réelle du moine Xuan Zang qui parcourait l’Inde en recherche de textes bouddhistes historique. Il les aurait fait traduire en chinois afin d’offrir au peuple chinois les enseignements bouddhistes. Cette histoire s’étant déroulé durant la Dynastie Tang, soit presque 1000 ans auparavant, l’auteur a recueilli les différents mythes et légendes sur cette histoire, dans le but de l’écrire dans son livre.

C’est dans ce livre que l’on trouve le célébrissime Sun Wukong, ou roi singe, qui a par la suite inspiré toute l’Asie (notamment le personnage de Son Goku dans le manga Dragon Ball).

Dynastie Ming

Le Voyage en Occident a été publié anonymement par Wu Cheng'en au XVIe siècle. À cette époque, la tendance était d'écrire en chinois classique et d'imiter la littérature de la dynastie Tang et de la dynastie Han. 

Littérature chinoise durant la Dynastie Qing (1644-1911)

Durant cette période, on élabore surtout des romans et la littérature pré-moderne.

Au 19e siècle, la littérature occidentale est de plus en plus connu dans l’empire du milieu. Au milieu de cette ère, le dernier des quatre grands romans classiques de la Chine a été écrit. Il est intitulé Rêve dans le pavillon rouge (红楼梦). Vers la fin de cette dynastie, la littérature moderniste s'est développée.

rêve dans le pavillon rouge

Le Rêve dans le pavillon rouge cache des mystères sur son véritable auteur. Comme les trois autres grands romans classiques, il a été écrit en mandarin, qui était la langue de la capitale des Qing. Il est probablement composé en grande partie par Cao Xueqin (environ 1715-1763).

On pense que Cao n'a pas vécu assez longtemps pour voir la première impression. Ce serait une ou plusieurs autres personnes qui auraient contribué à la fin de l'histoire, car la fin originale de l'histoire aurait été perdue. Le livre présente de nombreux problèmes de société, illustrant à merveille la vie quotidienne de cette époque.

Cette œuvre impressionnante raconte le déclin d'une famille influente et riche. Certaines personnes s'accordent à dire que cette histoire n'est d'autre qu'une métaphore du déclin de la dynastie Qing.

Littérature chinois rêve dans le pavillon rouge

À la fin de l'ère de la dynastie Qing, les dirigeants dynastiques ont été soumis à une pression croissante, tant par des attaques étrangères que par des rébellions internes. Les Chinois instruits avaient plus facilement accès à la littérature étrangère et étaient davantage influencés par la culture occidentale. Les étudiants ont commencé à se rendre à l'étranger pour étudier et les écoles construites par les missionnaires ont formé des dizaines de milliers d'étudiants.

Il y avait un sentiment général de crise, et les intellectuels ont commencé à traduire des ouvrages étrangers sur la science, la politique et la littérature. Ces ouvrages étaient populaires et la culture a commencé à changer. Certains écrivains ont produit des fictions plus proches des fictions occidentales.

Littérature chinoise durant l'Époque moderne (1912-présent)

Sun Yat-sen a mené une révolution qui a marqué la fin des dynasties chinoises dans lesquelles un clan dirige un empire. Bien sûr, le grand changement de la société chinoise qui s'est produit avec le changement de gouvernement a entraîné un changement dans la littérature. 

Elle s'est occidentalisée. La langue classique n'était plus du tout utilisée pour l’élaboration des œuvres. Beaucoup de littérature à orientation politique ont été imprimée. Les universitaires avaient accès à la littérature étrangère et de nombreux étudiants continuaient d’étudier à l'étranger.

Jusqu'en 1923 environ, il y avait un mouvement de la nouvelle culture. Les écrivains voulaient généralement montrer la voie en transformant la Chine en un pays moderne et industrialisé et en remplaçant le mode de vie confucéen par un mode de vie occidental. 

Aujourd’hui encore, on observe un savant mélange entre écriture traditionnelle chinoise et littérature occidentale. On trouve de multiples écrivains chinois moderne très célèbre : Mo Yan, Gao XingJian ou encore Su Tong sont quelques exemples.

Littéraire chinois moderne

Littérature chinoise moderne

Aujourd’hui, les Chinois lisent tout aussi les œuvres du passé que les œuvres les plus récentes. Certes, certaines œuvres sont très anciennes, mais rare sont les enfants chinois qui ne connaissent pas le célèbre Sun Wukong du livre pérégrination vers l’ouest

Les écrivains modernes tendent aussi à inspirer les générations futures. S’inspirant des livres des anciennes dynasties, mais également des livres occidentaux, les nouveaux auteurs produisent des œuvres tout aussi passionnantes et bien finies.

Si la culture chinoise vous plaît, n’hésitez pas à aller visiter notre site, vous y trouverez des nombreux autres articles intéressants et de multiples objets culturels chinois idéal pour vous !

Bannière éventail chinois