chang'e déesse de la lune

Chang'e, déesse de la lune

de lecture

Qui est Chang’e ? Quelle est son histoire ? Et quelle est sa place et son importance pour la culture chinoise ?

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés de contes et légendes chinoises. Nous allons donc vous parler de Chang’e.

Chang'e (嫦娥) est la déesse chinoise de la lune. Elle est surtout connue pour avoir dérobé l’élixir d'immortalité à son mari Hou Yi. Son histoire est célébrée chaque année durant le festival de la mi-automne.

Dans cet article vous verrez :

  • Qui est Chang’e 
  • L'histoire de la déesse de la lune
  • Sa place dans la culture chinoise

Préparez-vous donc à découvrir qui est la déesse de la Lune dans l'empire du milieu.

chang'e, déesse en chine

Qui est Chang’e

Avant de s’attarder sur son histoire, voyons ensemble qui est la déesse de la lune.

Étymologie du nom Chang’e

Le nom de la déesse Chang'e est composé du caractère chang (嫦), un caractère totalement unique à son nom, et du caractère é (娥), qui signifie « jolie » ou « jeune femme ». Dans d'autres styles de romanisation ou traduction, Chang'e (嫦娥) est parfois appelé Chang'o. Pour faciliter la compréhension, nous l’appellerons Chang’e tout le long de cet article.

Chang'e était autrefois connu sous le nom de Heng'e (姮娥). Son nom d'origine a été modifié par l'empereur Liu Heng (劉恆) qui voulait utilisait un caractère similaire dans son nom. Le nom d'un empereur était censé être unique et avoir un nom similaire à une autre figure culturelle chinoise aurait été considéré comme très tabou, voire mal vu. Le nom "Heng'e" a donc été changé par "Chang'e" et est resté ainsi depuis.

déesse de la lune en chine

Attributs de la déesse de la lune

Avant de devenir l'esprit de la lune, Chang'e était une femme connue dans toute la Chine pour sa beauté. On disait qu’elle avait une peau pâle et laiteuse, des cheveux noirs comme la nuit et des lèvres semblables à des fleurs de cerisier.

Dans l'art, Chang'e est toujours représentée comme une jeune femme gracieuse portant des ornements dans ses élégants cheveux et portant de longues robes évasé. Elle est parfois représentée tenant un élégant lapin blanc. Occasionnellement, Chang'e peut être représentée comme un vilain crapaud.

Famille et proches de Chang’e

Chang'e est mariée au légendaire héros archer Hou Yi. On ne sait que peu de choses sur la famille de Chang'e. Dans certaines versions de son mythe, Chang'e a servi l'Empereur de Jade avant d'être condamné à vivre comme une mortel pour avoir accidentellement brisé un pot en porcelaine.

Chang'e est souvent confondue avec une déesse lunaire moins populaire, Changxi, qui donna naissance à douze lunes. Certains historiens pensent que Chang'e pourrait être la mère de Changxi en raison de la similitude de leurs noms et de leur statut de déesses lunaires.

chang'e la déesse

Chang’e dans la mythologie

Si Chang'e est associée à un certain nombre de mythes différents, elle est surtout connue pour avoir volé l'élixir d'immortalité. Ce mythe présente quelques variantes. Dans certaines versions, Chang'e est forcée de boire l'élixir lorsque l'apprenti de son mari tente de le voler pour lui-même. Dans d'autres, Chang'e est simplement une femme avide qui vole l'élixir par égoïsme. Dans toutes les versions, cependant, Chang'e boit la potion, devient immortelle et s'enfuit sur la lune.

L'une des premières apparitions de Chang'e se trouve dans l'ancien texte divinatoire le Gui Cang (歸藏). Ce texte relate ses exploits comme suit : "Dans le passé, Chang'e prit le remède d'immortalité de la Reine Mère de l'Ouest et le consomma, puis s'enfuit sur la lune, devenant l'essence de la lune."

L’histoire de chang’e

Lorsque la terre était encore jeune, il y avait dix soleils dans le ciel. Il faisait extrêmement chaud tout le temps et la nuit n'existait pas. La chaleur extrême rendait les cultures difficiles et mettait en danger des populations entières.

archer hou yi

Un jour, un archer hors du commun nommé Hou Yi (后羿) décida de réagir sous la gouvernance de l’empereur de jade. Il leva son arc vers les cieux et abattit neuf des dix soleils. Pour le récompenser de ses actes héroïques, la déesse Xiwangmu (西王母) lui donna un élixir d'immortalité, un prix généralement réservé aux immortels ayant atteint l'illumination.

Bien que Hou Yi soit reconnaissant pour ce cadeau, il se sentait en conflit. Xiwangmu lui avait donné assez d'élixir pour une seule personne, et il ne souhaitait pas être immortel si sa femme ne pouvait pas vivre à ses côtés pour l'éternité. Finalement, Hou Yi décida de rester mortel et de cacher l'élixir sous son lit.

Chang'e découvrit bientôt le don de son mari et commença à élaborer un plan. Cette nuit-là, elle trouva l'élixir sous leur lit et en but jusqu'à la dernière goutte. Se rendant compte que sa femme n'était pas au lit avec lui, Hou Yi sortit en courant pour la trouver à la dérive dans le ciel nocturne.

Hou Yi était tellement en colère qu'il a pris son arc et a essayé d'abattre Chang'e, mais il rata tous ses tirs. Au fil du temps, la colère de Hou Yi s'est calmée et sa femme commença à lui manquer. Il regardait souvent la lune en pensant à la solitude de Chang'e. Il espérait qu’elle se sentirait mieux.

chang'e et son marie

Dans l'espoir que Chang'e se sente moins seule (et pour montrer qu'il n'était plus en colère contre elle), Hou Yi laissait ses desserts et ses fruits préférés tous les soirs en offrande à la déesse. Il a continué cette pratique jusqu'au jour de sa mort. Cette tradition se perpétue encore aujourd'hui, puisque de nombreuses personnes laissent des offrandes annuelles à Chang'e pendant le festival de la mi-automne.

Dans une autre version de ce conte, Chang'e est punie pour avoir trahi son mari et transformée en un vilain crapaud, condamné à jamais à vivre une existence solitaire et répugnante sur la lune. D'autres variantes décrivent Chang'e devenant dépendante de l'élixir d'immortalité, et passant ensuite ses journées à le préparer et à le consommer. Dans ces versions du mythe, un lapin de jade a pitié de Chang'e et vole avec elle sur la lune, lui tenant compagnie et l'aidant à préparer l'élixir en réduisant l'herbe en fine poudre avec ses pattes.

lapin de chang'e

Ce petit lapin est également présent dans toutes les versions du conte. On l'appelle lapin lunaire ou même le lapin de jade. Il est la seul compagnie qu'a Chang'e sur la lune.

tableau-chinois-lapin-de-chang'e

Chang’e dans le voyage vers l'Ouest

Dans le Voyage vers l'Ouest de Wu Cheng'en, un incontournable de la littérature chinoise, le démon cochon, Zhu Baijie (豬八戒) est puni pour avoir flirté avec Chang'e par une nuit sans nuage. Autrefois commandant céleste des forces navales de l'Empereur de Jade, Zhu Baijie est déchu de son poste et banni dans le royaume des mortels en tant que démon pour ses avances amoureuses envers la déesse de la lune.

zhu baijie et changg'e

Sa place dans la culture populaire

Le festival de la mi-automne est l'une des plus grandes fêtes du calendrier lunaire. Il est célébré dans toute l'Asie de l'Est et du Sud-Est le 15ème jour du 8ème mois lunaire. Ce festival est également considéré comme une fête de la moisson, car le blé et le riz sont généralement récoltés à peu près au moment des festivités. Le festival est un moment spécial où les gens peuvent réfléchir à l'année écoulée en compagnie de leur famille, de leurs amis et de la nourriture.

Pendant le festival de la mi-automne, les gens placent généralement des fruits et des sucreries sur des autels en plein air pour que Chang'e les bénisse. Les gâteaux de lune, souvent décorés de motifs représentant Chang'e et son lapin de compagnie, sont une friandise courante que les gens apprécient pendant la fête. Ces gâteaux sont souvent fourrés à la pâte de haricot et contiennent un jaune d’œuf salé au centre.

gateau de la lune

On trouve Chang’e sous de nombreuses formes, que ce soit dans l’art, dans des dessins animés ou même des films. Un très bon film d’animation est sorti en 2020 sur Netflix, il s’appelle « Voyage vers la lune ». On trouve également Chang'e dans de plus en plus de jeux vidéos.

chang'e jeu video

Le mythe de Chang'e a également été évoqué lors des missions d'exploration lunaire. Lorsque les astronautes d'Apollo 11 se sont posés sur la Lune, le contrôleur de vol Ronald Evans a raconté à Michael Collins l'histoire de Chang'e et comment elle vivait sur la Lune avec un lapin. Collins a répondu qu'il garderait un œil sur la "fille-lapin".

Par ailleurs, le programme chinois d'exploration lunaire (CLEP), s'appelle le projet Chang'e (嫦娥工程). Dirigé par l'Administration nationale de l'espace chinoise (CNSA), le projet se concentre sur une série de missions robotisées qui espèrent développer une compréhension plus profonde de la surface lunaire et éventuellement établir une station de recherche lunaire.

Chang’e, une icône de la Chine

Vous savez désormais tout sur la déesse de la lune en Chine ! Son histoire racontée dans son article n’en est qu’une parmi tant d’autres, n’hésitez pas à parcourir ses autres légendes !

Chang’e est aujourd’hui encore un personnage iconique de la culture chinoise. Cette déesse est tellement ancrée dans la culture traditionnelle qu’elle est vénérée lors d’une des fêtes les plus importantes d’Asie.

Si la culture chinoise vous plaît, n’hésitez pas à parcourir notre boutique qui regorge d’objets rattachés à la Chine !

eventail-chinois-chang'e