🐼 Nouvel an chinois : délais de livraison fortement impactés 🐼
Poème-chinois

Art Chinois, Culture chinoise -

13 poèmes chinois à connaître

Quels sont les poèmes chinois les plus connus ? Que racontent-ils ? Quel est leur traduction ?

La Chine à vue naître des poètes illustres durant les différentes dynasties. Il existe 13 poèmes chinois qui vous feront aimer cet art ancestral.

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés de culture chinoise, nous allons donc vous apporter les réponses de manière la plus précise que possible.

Dans cet article, vous découvrirez 13 poèmes chinois célèbres, leur traduction et leur signification

Sans plus tarder, découvrons ensemble ces magnifiques poèmes chinois.

Poète-chinois

Poèmes chinois que tous les enfants connaissent

En Chine, il existe une poignée de poèmes chinois célèbres que les enfants apprennent en classe et sont censés mémoriser. Beaucoup d'entre eux ont été écrits pendant la dynastie Tang (618-907), une période largement considérée comme l'âge d'or de la littérature chinoise. Voici trois poèmes d'enfances connus dans cet art chinois.

静夜思 ("Pensées dans la nuit silencieuse", de Li Bai)

Poème original

Traduction

床前明月光,

疑是地上霜。

举头望明月,

低头思故乡。

Le clair de lune se reflète sur le devant de mon lit.

Serait-ce en fait le givre sur le sol ?

Je lève les yeux pour voir la lune brillante,

Et je regarde en bas pour me souvenir de ma ville natale.

Ce poème chinois populaire a été écrit par l'un des poètes de la dynastie Tang les plus célèbres de tous les temps - Li Bai (701-762). Le poème exprime la solitude du poète, son côté pensif et son mal du pays alors qu'il contemple la lune brillante.

Poème-chinois-pour-enfant

悯农 ("Paysans laborieux", par Li Shen)

Poème original

Traduction

李绅 《悯农》

锄禾日当午,

汗滴禾下土。

谁知盘中餐,

粒粒皆辛苦。

Les fermiers sarclent à midi,

transpirent bientôt dans le champ.

Qui sait que la nourriture sur un plateau

Grâce à leur journée de labeur ?

Une comptine chinoise courante, encore populaire aujourd'hui, "Les fermiers laborieux" dépeint le dur travail et la vie d'un fermier chinois. Écrit par le poète de la dynastie Tang Li Shen, le poème souligne le dur labeur de chaque agriculteur pour chaque grain de riz, et sert à rappeler gentiment aux enfants de ne pas gaspiller leur nourriture.

咏鹅 ("Une ode à l'oie", par Luo Binwang)

Poème original

Traduction

鹅、鹅、鹅,

曲项向天歌。

白毛浮绿水,

红掌拨清波

L'oie, l'oie, l'oie,

Tu penches ton cou vers le ciel et tu chantes.

Tes plumes blanches flottent sur l'eau émeraude,

Tes pieds rouges poussent les vagues claires.

Écrite par le poète de la dynastie Tang Luo Binwang alors qu'il n'avait que sept ans, l'"Ode à l'oie" est un poème particulièrement simple et facile à mémoriser, ce qui en fait souvent l'un des tout premiers poèmes chinois célèbres à être appris par les enfants chinois.

Poème-chinoise-canard

Poèmes d'adieu chinois

送杜少府之任蜀州, 王勃 ("Adieu au vice-préfet Du partant pour son poste officiel à Shu", par Wang Bo)

Poème original

Traduction

城阙辅三秦,

风烟望五津。

与君离别意,

同是宦游人。

海内存知己,

天涯若比邻。

无为在岐路,

儿女共沾巾。

Par ce mur qui entoure les trois districts de Qin,

A travers une brume qui fait de cinq rivières une seule,

Nous nous disons un triste adieu,

Nous, deux officiels, allons dans des directions opposées

Et pourtant, alors que la Chine conserve notre amitié,

Et le paradis reste notre voisinage,

Pourquoi devriez-vous vous attarder à l'embranchement de la route,

en essuyant vos yeux comme un enfant au coeur brisé ?

Écrit par Wang Bo lorsque son ami Du était sur le point de partir et de prendre la position de fonctionnaire de pays à Si Chuan. Wang Bo a accompagné Du et lui a offert ce poème d'adieu qui représente la sincérité et la profondeur de leur amitié.

送友人, 李白 ("Adieu à un ami", par Li Bai)

Poème original

Traduction

青山橫北郭, 白水遶東城 

此地一為別, 孤蓬萬里征 

浮雲遊子意, 落日故人情 

揮手自茲去, 蕭簫斑馬鳴 

Des collines vertes longent la frontière nord, Les eaux blanches ceignent la ville de l'est ;

Ici, nous nous séparons les uns des autres, Et vous partez comme un brin d'herbe solitaire,

Flottant à travers les kilomètres, de plus en plus loin. Vous avez rêvé de voyager comme les nuages errants,


Mais notre amitié, qui ne veut pas décliner comme le soleil se couche, Que ce soit ici pour rester.

Alors que nous nous disons au revoir, Nos chevaux hennissent, comme s'ils soupiraient pour nous.

L'ami de Li Bai aspire à voyager comme les "nuages vagabonds". Ce poème d'adieu chinois utilise de belles métaphores pour exprimer le lien profond que Li Bai et son ami partagent à travers leur amitié.

Poème-chinois-adieur

送别, 王维 ("Adieu", par Wang Wei)

Poème original

Traduction

下马饮君酒

问君何所

君言不得意

归卧南山垂

但去莫复问

白云无尽时

Descendus, nous avons bu pour te faire nos adieux. 

J'ai demandé : "Mon ami, où vas-tu ?"

Tu as répondu : "Oh, rien ne va dans mon sens,

Alors je retourne sur les rochers de Nanshan, me retirer."

"Vas-y alors !  Tu ne demanderas plus rien au monde !

Ah, des jours de nuages blancs sans fin, sans fin !"

L'ami de Wang Wei se sent déprimé et plutôt que de l'empêcher de partir, il l'encourage à partir et à se reposer, ils ont des boissons pour solidifier son départ. 

无言独上西楼, 李煜 ("J'escalade la tour occidentale en silence", de Li Yu)

Poème original

Traduction

无言独上西楼 

月如钩

寂寞梧桐深院

锁清秋

剪不断

理还乱

是离愁

别是一般滋味

在心头

Sans mot dire, seul, à la Tour Ouest, je monte l'escalier ;

La Lune, comme une épée courbée, y est suspendue.

Retenue prisonnière dans la cour profonde et son phénix solitaire,

La brise fraîche et pure de l'automne.

Coupez-la, elle ne coupe pas ;

Triez-le, il est toujours aussi enchevêtré -

C'est un grand chagrin de se séparer,

créant un sentiment entièrement différent dans mon cœur

Bien que la première strophe ne parle pas ouvertement d'adieux, la description de la vue depuis la tour ouest fournit des images qui nous permettent de le croire. La cour désolée et le phénix solitaire pourraient symboliser les sentiments de Li Yu à propos des adieux. Décrivant que bien qu'ils se séparent, ils sont toujours aussi liés.

Poésie-chinoise

赠别, 杜牧 ("Adieu", de Du Mu)

Poème original

Traduction

多情却似总无情

维觉罇前笑不成

蜡烛有心还惜别

替人垂泪到天明

J'ai des sentiments, mais je fais semblant d'être insensible,

Devant nos coupes de vin, nous nous réjouissons en vain.

La bougie est si chaleureuse que notre séparation en est douloureuse,

Et dans les larmes elle se fond, jusqu'à ce que le ciel s'éclaire à nouveau.


Bien que cela ne puisse pas être confirmé, au lieu de se séparer d'un ami, Du Mu se sépare d'un ancien amant. Disant que même si leur amour était profond, il a diminué en rien, ils ne peuvent même pas simuler un sourire amical alors la bougie pleure pour eux. Ce poème puissant exprime la douleur de mettre fin à un lien spécial avec quelqu'un que l'on aimait.

Poèmes chinois sur l'amour

Beaucoup d'entre nous ont souvent du mal à trouver les mots pour exprimer ce qu'ils ressentent. Alors pourquoi ne pas emprunter plutôt l'un de ces célèbres poèmes chinois sur l'amour ?

Instrument-chinois

江城子, 苏轼 ("Chanson de River City", par Su Shi)

Poème original

Traduction

十年生死两茫茫,不思量,自难忘。

千里孤坟,无处话凄凉。

纵使相逢应不识,尘满面,鬓如霜。

夜来幽梦忽还乡,小轩窗,正梳妆。

相顾无言,惟有泪千行。

料得年年肠断处,明月夜,短松冈。

Dix ans, les morts et les vivants s'estompent et s'éloignent. Je n'essaie pas de me souvenir,

Mais oublier est difficile. Une tombe solitaire à des milliers de kilomètres,

Des pensées froides, où puis-je en parler ? Même si nous nous rencontrions, tu ne me connaîtrais pas,

De la poussière sur mon visage, Les cheveux comme du givre. Dans un rêve la nuit dernière, j'étais soudainement à la maison. 

Près de la fenêtre de la petite chambre, tu te coiffais et te maquillais.Tu t'es retournée et tu as regardé, sans parler, Seulement des lignes de larmes qui coulaient.

Année après année, cela me brisera-t-il le coeur ? La tombe au clair de lune, Les pins rabougris.

Ce poème chinois sur l'amour a été écrit par Su Shi vers 1075 et parle d'un rêve qu'il a fait de sa femme, Wang Fu, qu'il a épousée en 1054 mais qui est malheureusement décédée 11 ans plus tard. Il aimait et regrettait tellement sa femme qu'il a composé ce poème pour exprimer ses sentiments et sa nostalgie pour elle.

Poésie-chinoise-amour

上邪 ("Dieu !", par un inconnu)

Poème original

Traduction

我欲与君相知,

长命无绝衰。

山无陵,

江水为竭,

冬雷震震,

夏雨雪 ,

天地合,

乃敢与君绝!

Je veux être ton amour pour toujours et à jamais,

sans rupture ni déchéance.

Quand les collines sont toutes plates,

Les rivières sont toutes sèches.

Quand il tonne en hiver,

Quand il neige en été

Quand le ciel et la terre se mélangent,

Pas avant que je ne me sépare de toi.

Bien que l'auteur de ce poème reste un mystère, ce que l'on sait, c'est qu'il provient de l'époque des poèmes populaires Yuefu pendant la dynastie Han. Le poète fait le serment que même si le monde entier devait être détruit et que l'impensable devait se produire, elle l'aimerait toujours. Ce poème est une douce confession d'une femme à son amant.

蝶恋花, 刘墉 ("Papillons amoureux des fleurs", par Liu Yong)

Poème original

Traduction

伫倚危楼风细细,

望极春愁,

黯黯生天际。

草色烟光残照里,

无言谁会凭栏意。

拟把疏狂图一醉,

对酒当歌,

强乐还无味。

衣带渐宽终不悔,

为伊消得人憔悴。

Alors que je m'appuie sur la balustrade d'une grande tour,

La brise souffle doucement. Alors que je regarde au loin,

La fin du printemps éveille la mélancolie dans mon esprit.

Entouré par l'herbe humide de rosée au coucher du soleil,

Je me demande qui est capable de comprendre ma nostalgie.

Je préfère boire jusqu'à l'ivresse.

On devrait chanter quand on a du vin en main,

Mais boire pour s'échapper n'offre aucun répit.

Cela ne me dérange pas que mes vêtements soient de plus en plus amples.

Mon amant est digne de mon désir

Le poète se languit si profondément de son amante qu'il se néglige dans un pays qu'il ne connaît pas. Il s'agit de montrer que l'amour du poète pour sa partenaire est si fort qu'il ne peut que penser à elle.

Poème-chinois-amour

点绛唇-蹴罢秋千, 李清照 ("Lèvres rouges - Elle saute de la balançoire", de Li Qingzhao)

Poème original

Traduction

蹴罢秋千,起来慵整纤纤手。

露浓花瘦,薄汗轻衣透。

见客入来,袜刬金钗溜。

和羞走,倚门回首,却把青梅嗅。

Elle saute de la balançoire, en étirant paresseusement ses mains fines.

La rosée est lourde sur la fine branche de fleur, une légère sueur s'infiltre dans sa chemise. 

Apercevant un invité, elle s'enfuit en chaussettes, son épingle à cheveux dorée glissant. 

Elle s'en va, embarrassée, mais s'arrête à la porte pour regarder en arrière, et renifle les prunes vertes.

Ce poème simple a été écrit pendant la dynastie Song (960-1279) par Li Qingzhao, l'une des femmes écrivains les plus connues de l'histoire chinoise. Bien que seuls des fragments de ses œuvres aient survécu, elle a écrit de manière prolifique au cours de sa vie, décrivant généralement la vie des filles et des femmes dans leurs boudoirs. 

卜算子, 李之儀 ("Chant de la divination", par Li Zhi Yi)

Poème original

Traduction

我住长江头,

君住长江尾。

日日思君不见君,

共饮长江水。

此水几时休,

此恨何时已。

只愿君心似我心,

定不负相思意。

Je vis en amont et toi en aval,

De nuit en nuit, je rêve de toi.

Contrairement au ruisseau, tu n'es pas visible,

Bien que tous deux nous buvions à la rivière bleue.

Quand la rivière ne coulera plus?

Quand mon chagrin ne grandira-t-il plus ?

Je souhaite que ton coeur soit comme le mien

Alors ce n'est pas en vain que je me languis de toi.

"Song of Divination" parle de la séparation entre les amants et du mal d'amour, exprimé en utilisant le fleuve Yangtze pour montrer la distance qui les sépare.

Poème-chinois-bleu

Les poèmes chinois

Les poèmes chinois, ou poésies chinoises, sont appréciés et utilisés depuis des siècles. Elles ont traversé les dynasties, sans doute grâce à la qualité et au sens qu’on ces poèmes.

Au-delà de l’aspect esthétique, les poèmes chinois sont agréables pour pousser les lecteurs à réfléchir au sens de ceux-ci. 

Si la culture chinoise vous plaît, n'hésitez pas à aller visiter notre boutique, ou bien à vous renseigner sur d'autres sujets disponibles dans notre blog !

Tasse-chinois-kung-fu