Quelle est la religion la plus pratiquée en chine

Culture chinoise, La Chine aujourd'hui, Religion -

Quelle est la religion la plus pratiquée en Chine ?

de lecture

Vous vous demandez quelle est la religion la plus pratiquée en Chine ? Combien de chinois pratiquent cette religion ? Quand est-il des autres religions ?

Chez Univers de Chine, nous sommes passionnés par la culture chinoise, nous vous apporterons donc la réponse le plus précisément possible.

La religion la plus pratiquée en Chine est la religion populaire chinoise. Nom assez peu connu en Occident, il s’agit en fait d’un mélange de taoïsme, confucianisme bouddhisme et quelques traditions locales. On l’appelle souvent « religion populaire ».

Dans cet article, vous découvrirez :

  • Qu’est-ce que la religion populaire chinoise
  • Où et comment l'a pratiquée 
  • La place des autres religions en Chine

Après votre lecture, vous saurez exactement pourquoi cette religion traditionnelle est si important en Chine.

Sans plus tardez, commençons.

La religion traditionnelle chinoise

religion traditionnelle chinoise

Avant toute chose, il faut savoir que contrairement à beaucoup de pays d’occident, la Chine n’a jamais était un pays avec une religion monothéiste principale. Une religion n’a jamais pris le dessus sur les autres et n’a jamais dicté ce que l’état devait faire.

Au contraire, on peut dire que la Chine a toujours été et est toujours un pays pluraliste. Plusieurs religions sont présentes sur le territoire, libre à chacun de prendre les enseignements de la religion de son choix.

Le gouvernement chinois, officiellement athée, garde cependant un œil sur les religions, car il refuse catégoriquement les dérives sectaires qui peuvent mettre en péril la cohésion sociale.

cohésion social en Chine

Il faut également savoir que l’adhésion exclusive à un culte n’est pas pertinent dans la culture des Han, qui est, encore aujourd’hui, l’ethnie la plus présente en Chine et dans le monde. Pour eux, de nombreux enseignements sont bons à prendre dans plusieurs religions, il n’est donc pas logique de s’en priver et de se consacrer à une seule et unique religion.

La religion traditionnelle chinoise, plus communément appelée religion populaire, est un mélange des trois écoles de pensée de la Chine ancienne : taoïsme, confucianisme et  bouddhisme.

On parle souvent des trois enseignements, ou San Jiao 三教 en chinois. Pour les trois, il s’agissait à la base de courant de pensée. Leur fondateur respectif, Laozi pour le Taoïsme, Confucius pour le confucianisme et Bouddha pour le bouddhisme, en sont venus à être considéré comme des divinités au fil des décennies.

trois fondateurs des religions traditionnelles chinoises

Vous connaissez très surement des enseignements de ces courants de pensée. Citons par exemple le Yin et le Yang, le tao ou encore le non-agir qui sont tous trois des piliers dans la croyance de nombreux chinois.

Pour mieux comprendre la religion traditionnelle chinoise, il faut connaitre les trois écoles de pensée.

 Le Taoïsme

Le Taoïsme s’est développé il y a plus de 2000 ans. Dans cette religion, on s’intéresse principalement aux éléments spirituels de la vie, en particulier la nature de l’univers. Une partie importante du Taoïsme est de ne faire plus qu’un avec la nature et donc atteindre l’immortalité spirituelle.

temple taoiste

Le fil directeur est « la Voie », qui est l’ordre naturel harmonieux entre le monde et les hommes. Un Taoïste doit donc respecter le « Tao » et se soumettre à ses restrictions. Le Tao suit le concept du « wu’wei » (无为), traduit par la non-action. Si l’on traduisait le Taoïsme en une phrase, cela serait : il faut aller dans le sens de la nature du monde et par conséquent ne pas s’efforcer à satisfaire ses désirs.

Le Confucianisme

Il s’agit de la plus vieille école de pensée : plus de 2500 ans. En réalité, le Confucianisme est plus une philosophie de vie qu’une religion au sens propre. Le trait principal est : traite les autres comme tu aimerais être traité.

Confucianisme en Chine

Selon le confucianisme, si tout le monde remplissait son rôle et ses obligations avec gentillesse et respect, le monde irait mieux.

Il n’y a pas d’aspect spirituel dans le confucianisme, pas de dieu ou autres entités supérieures, c’est pour cela que ce n’est souvent pas considéré comme une religion.

Le Bouddhisme

Le Bouddhisme n’est pas né en Chine, mais il fut importé par la route de la soie il y a plus de 1000 ans. Cette religion se concentre davantage sur le développement personnel et l’apprentissage de connaissances approfondies.

bouddhisme en chine

Les bouddhistes cherchent à atteindre l'illumination par l'apprentissage spirituel et la méditation. Ils croient à la réincarnation et au fait que la vie pleine de souffrances et d'incertitudes. Le seul moyen de trouver la paix pour son âme est d'atteindre le nirvana, un état de joie qui dépasse la souffrance humaine, accessible en méditant et développant son esprit.

On trouve dans le monde plusieurs branches du bouddhisme. La différence étant, comme pour de nombreuses autres religions, que les pratiquants se concentrent davantage sur différents aspects de la religion.

En Chine, les bouddhistes sont très présents au Tibet. Vous connaissez très sûrement les fameux bracelets tibétains qui apportent de la chance et du bonheur à celui qui le porte.

bannière-pub-bracelet-bouddhiste

Comment et où pratiquer la religion populaire

La religion traditionnelle chinoise n’est pas reconnue en tant que tel, étant un mélange de trois religions distinct. Elle n’a pas de lieu de culte à proprement parler.

Des temples existent pour les trois croyances. Les temples bouddhistes sont les plus représentés, surement dû au culte des bodhisattvas, ces sages bouddhistes ayant réussis à atteindre « l’éveil spirituel » et devenant ainsi de véritable « saint ».

temple bouddhiste chine

Le confucianisme est beaucoup moins représenté. En effet, il s’agit beaucoup plus d’un mode de vie que d’un culte au sens propre. Inutile donc d’ériger de nombreux monuments à la gloire de Confucius, mais des temples confucéens existent.

Un chinois adepte de la religion populaire se rendra donc librement dans les temples qu’il désire, pour honorer les dieux ou simplement pour témoigner de son respect. Il n’y a pas de règle précise ou d’ordre à respecter, cela vient souvent de la volonté de la personne à se rendre dans ces lieux.

Idem pour les rites que l’on trouve dans les temples. Dans les temples Taoïste par exemple, vous pouvez très facilement obtenir ou acheter des bâtons d’encens à l’entrée afin de prier pour le dieu que vous désirez. Libre à chacun de faire ou non ce rite.

chinoise allumant de l'encens

On pourrait donc se demandez : où les chinois apprennent-ils les bases de la religion traditionnelle ?

La réponse est qu’ils l’apprennent partout et nulle part à la fois. A l’école, mais également durant l’enfance, avec leurs amis, pendant le travail… La société chinoise fonctionne ainsi depuis des siècles. Les fêtes traditionnelles sont également de très bon moyen de transmettre les valeurs de la religion populaire.

Les chinois vont pratiquer cette religion en méditant, faisant le bien autour d’eux ou encore se développer spirituellement.  Il n’y a donc pas de façon précise de pratiquer cette religion. Un peu comme le confucianisme, il s’agira généralement plus d’une philosophie de vie que des rites à appliqués. Ensuite libre à chacun d’explorer une branche de la religion en particulier pour approfondir ses connaissances.

gens dans un temple en chine

Par exemple on dit souvent que les chinois ont une très grande notion de respect. Cela vient du fait que l’on leur apprend « ne fait pas ce que tu ne veux pas qu’on te fasse » dès le plus jeune âge, qui est un enseignement confucéen très appliqué en Chine.

La majeure partie des chinois se disent pratiquant de la religion traditionnelle. Mais il existe tout de même d’autres religions

La place des autres religions en Chine

Les autres religions plus connues comme le christianisme ou l’islam ont une place beaucoup plus petite en Chine.

Selon une étude de 2010 réalisé par Chinese Spiritual Life Survey, moins de 4% de la population serait chrétiennes ou musulmanes. En revanche, environ 56% serait des pratiquants de la religion traditionnelle.

petit chinois chrétien

La proportion de pratiquant monothéiste est donc très faible, mais il faut rappeler que dans l’histoire, ni les chrétiens, ni les musulmans n’ont réussi à conquérir la Chine (contrairement à beaucoup d’autres pays). Les habitants de l’empire du milieu ont donc tout naturellement continué de croire en leur propre croyance.

Il faut également rappeler que le gouvernement chinois garde un œil très attentif sur les religions du pays, en particulier celles qui ne sont pas nées en Chine. L’état chinois accepte les autres religions dans la mesure où les croyances ne conduisent pas à des dérives qui, selon eux, sont susceptibles de mettre en péril la cohésion sociale.

Une religion adaptée aux chinois

encens chinois dans un temple

Comme nous venons de le voir dans cet article, les chinois semblent très attachés à leur religion traditionnelle. Le fait que la religion ne soit pas imposée ou qu’il n’y a pas d’adhésion exclusive permet aux chinois de s’adonner à plusieurs d’entre elles. Le but étant de profiter des meilleurs enseignements qu’offrent les religions sans pour autant y consacrer tout son temps ou son énergie.

Le pluralisme en Chine permet à tout le monde, dont les étrangers, de visiter de superbes temples bouddhistes, taoïstes ou encore confucianistes, même si vous n’adhérez pas à ses croyances.

Que nous soyons athées ou religieux, il faut reconnaitre que la religion populaire chinoise offre de bons enseignements à la population, dont la non-violence et le respect par exemple.

La religion traditionnelle offre également de superbes objets, comme de magnifique porte-bonheur. On trouve des bracelets ou encore des statuettes. Une chose est sûre : il y a en a pour tous les goûts ! Si les porte-bonheur vous intéressent, le lien de notre collection est disponible sur l’image ci-dessous.

bannière-pub porte bonheur